Podcasts

Zoom

la parole à l’oeuvre

Zoom

Un·e historien·ne de l’art, un·e curateur·trice,un·e critique d’art nous présente une œuvre de son choix, la décrit, l’explique, la déplie dans son contexte d’émergence et de fleurissement. Une focale sur ce qu’une œuvre peut dire, promettre et susciter…

Episode 1

Teresa Margolles, Pistas de Baile, photographies, 2016

par Laurent COURTENS 

L’œuvre décrite est visible ici : www.moma.org/artists/72286#works 

Episode 2

Rachel Baes 𝐿𝑒 𝑛𝑜𝑒𝑢𝑑 (1949),

par Lyse Vancampenhoudt, historienne de l’art. 

Pour visualiser l’œuvre, c’est ici www.koregos.org/fr/valentine-pige…ies-bruxelloises/  

Episode 3

ZOOM #3 Mark Manders, Shadow Study (2), 2010

par Delphine FLORENCE – historienne de l’art 

L’œuvre est ici : www.markmanders.org/works-a/shadow-study-2/  

Episode 4

Oriol Vilanova, Tête à tête (2019 > en cours)

par Christophe VEYS – historien de l’art  

Episode 5

Edouard Manet, 𝐿𝑒𝑠 𝑏𝑢𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑎𝑣𝑜𝑛, 1867. Huile sur toile.

Par Rosanna Gangemi, philosophe de l’art, journaliste et essayiste 

Pour visualiser l’oeuvre: fr.wikipedia.org/wiki/Les_Bulles_…douard_Manet.jpg  

Episode 6

Emmanuel Van der Auwera, VideoSculpture XXI (Vegas), 2019
(écrans LCD modifiés, plexiglas, trépieds, câbles)

par Pierre-Yves DESAIVE, historien de l’art, conservateur pour l’art contemporain aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. 

Pour visualiser l’oeuvre: 
hl-projects.com/artists/29-emmanu…e-xxi-vegas-2019/ 
www.artspace.com/emmanuel-van-der…pture-xxi-vegas#  

Episode 7

Sonia Delaunay, 𝐶𝑜𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑏𝑒𝑟𝑐𝑒𝑎𝑢, 1911

par Véronique Bouillez, historienne de l’art. 

Pour visualiser l’oeuvre: blog.slate.fr/wp-includes/ms-fil…aunay_Sonia_08.jpg 

Episode 8

Barbara dans les Bois, 2020


par Dorothée DUVIVIER – curatrice BPS22 

𝐃𝐨𝐫𝐨𝐭𝐡𝐞́𝐞 𝐃𝐮𝐯𝐢𝐯𝐢𝐞𝐫, curatrice au BPS 22, nous parle de 𝐵𝑎𝑟𝑏𝑎𝑟𝑎 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑏𝑜𝑖𝑠 (2015), un film de Nicolas Clément et Barbara Massart, autour duquel gravitent photographies et créations textiles. Un agencement est proposé au 𝐁𝐏𝐒 𝟐𝟐, jusqu’au 3 janvier 2021, dans l’exposition 𝑳𝒂 𝑪𝒐𝒍𝒆̀𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝑳𝒖𝒅𝒅, dont Dorothée Duvivier est curatrice. 

Episode 9

Edith Dekyndt, To Peel a Ball & Provisory Object 2

par Christophe VEYS – historien de l’art 

Dans l’exposition « Tomber en Amour » (Maison des Arts de Schaerbeek)sont exposées 2 oeuvres de l’artiste belge Edith Dekyndt 
lamaisondesarts.be/tomber-en-amour/ 
1/ 𝑇𝑜 𝑃𝑒𝑒𝑙 𝐴 𝐵𝑎𝑙𝑙, 1997 
2/ 𝑃𝑟𝑜𝑣𝑖𝑠𝑜𝑟𝑦 𝑂𝑏𝑗𝑒𝑐𝑡 02, 2000  

Episode 10

Doreen Mc Pherson, sans titre (femme avec une main dans la bouche), 2009

par Carl Havelange, directeur artistique du Trinkhall museum (Liège). 

Sur scène, Doreen Mc Pherson explique la mise en oeuvre du dessin. Nous la voyons également au travail (Whitechapel films / Intoart, 2020) intoart.org.uk/film/whitechapel-…doreen-mcpherson/ 
 

Episode 11

Autour de 𝐿’𝑎𝑡𝑡𝑒𝑛𝑡𝑒

par Florian KINIQUES – artiste 

En 2014, l’artiste belge 𝐅𝐥𝐨𝐫𝐢𝐚𝐧 𝐊𝐢𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 (°1988) tombe par hasard sur une carte postale reproduisant une sculpture de Jacques de Braekeleer (1823 – 1906) intitulée L’attente (c.1860). Elle représente une femme nue, assise, tenant un enfant dans les bras. Elle semble attendre, l’air pensif. Elle est renseignée comme appartenant aux collections du Musée de Bruxelles. Cette reproduction suscite une série de démarches d’approche, de recherches et d’écriture qui feront l’objet de deux expositions 𝑂𝑢𝑡 𝑜𝑓 𝑜𝑓𝑓𝑖𝑐𝑒, à Eté 78, en 2017; et « … », en 2020, à la MAAC. Florian Kiniques nous parle de ce processus de création dont l’attente est la substance… 

Episode 12

Francis Picabia, Mardi gras (Le Baiser)1924-25.

Par Delphine Florence, historienne de l’art 

En prémisse à la conférence programmée le 31 mars sur la série des Transparences de Francis Picabia (iselp.be/fr/conferences/beaux-monstres), Delphine Florence nous parle de Mardi gras (Le Baiser) 1924-25. 
L’œuvre décrite est visible ici: deuxieme-temps.com/ff1e49a624640a6…14423be5055fe3/ 

Vous pouvez retrouver Delphine Florence sur notre Soundcloud avec les archives de ses conférences sur: 
la grotte Chauvet: bit.ly/36CkPuI 
Mike Kelley: bit.ly/3ayaZei 
« La forêt métaphore des foules »: bit.ly/2Lf9F7u 

https://soundcloud.com/iselp/d-florence-pica  
 

Episode 13

Eva Hesse, Accession III, 1968.

Par Virginie Mamet, historienne de l’art 

Enfant prodige de la génération des minimalistes américains, Eva Hesse s’est éteinte précocement en 1970, à l’âge de 36 ans. Elle laisse derrière elle une oeuvre riche de près de cent sculptures qui associent rigueur et sensualité, cérébralité et intuition. C’est le cas d’Accession III dont nous parle Virginie Mamet, historienne de l’art (Université Libre de Bruxelles, Art contemporain), guide et conférencière, attachée au service éducatif des Musées royaux des beaux-arts de Belgique. Son mémoire de fin d’études portait sur les sculptures souples de TAPTA. 

L’œuvre décrite est visible ici: antronaut.net/post/183381647412/…nd-polyester-resin 

Episode 14

Marcel Broodthaers, 289 𝘰𝘦𝘶𝘧𝘴, 1966

Par Delphine Florence

Appartenant à la collection du SMAK (Gand), 289 𝘰𝘦𝘶𝘧𝘴 fait partie d’un ensemble d’oeuvres précédant les plaques thermoformées et la création du Musée d’art moderne, département des aigles (1968-72). Plus qu’un balbutiement approximatif, cette période des « oeufs, des moules et des pots », « objets délaissés par les ménagères » est une matrice essentielle où se joue le rapport entre les mots, les choses et les images dans une volonté de donner « tournant réaliste » à l’héritage de Magritte.

Explication par Delphine Florence, historienne de l’art, conférencière, intervenante régulière à l’Institut (voir playlists 𝘡𝘖𝘖𝘔, 𝘊𝘩𝘢𝘯𝘨𝘦𝘳 𝘭’𝘢𝘳𝘵, 𝘵𝘳𝘢𝘯𝘴𝘧𝘰𝘳𝘮𝘦𝘳 𝘭’𝘦́𝘤𝘰𝘭𝘦, 𝘓𝘦𝘴 𝘖𝘳𝘢𝘨𝘦𝘴)

 L’œuvre décrite est visible ici: smak.be/fr/collectie/de-smak-collectie/152

Episode 15

Robert Filliou, l’anniversaire de l’art, 17 janvier 1973

En 1973, Robert Filliou (1926 – 1987) proclame le 17 janvier jour anniversaire de l’art. Il en célèbre le million et dixième anniversaire en transformant la « Neue Galerie » d’Aix-la-Chappelle en lieu de célébration. Nul objet d’art, nulle exposition. Mais libations, festivités, gâteau. C’est là un des signes de l’équivalence entre art et vie.
« Voici un million et 10 ans ART était VIE, dans un million et 10 ans il le sera encore » écrit notamment Filliou à ses « amis », les invitant à célébrer l’anniversaire de l’art, sans art…

Nous en parlons avec Valentine Verhaeghe, en charge notamment des archives de Robert Filliou et Michel Collet, poète et performeur, professeur en art et Sciences Humaines

Entrevue: Laurent Courtens – Lectures: Alexandra Geraci – Son et montage: Sami Boulares

Illustration: Le geste de l’admoniteur, visuel de l’exposition éponyme sous commissariat de Septembre Tiberghien, galerie Archiraar, Bruxelles, 2016. Copyright : Gilles Ribero

Episode 16

Robert Filliou « Histoire chuchotée de l’art », 1963 

Par Delphine Florence

Dans la foulée de l’anniversaire de l’art, nous publions une lecture complète de l’histoire chuchotée de l’art écrite et une première fois interprétée par Robert Filliou en 1963.
C’est Alexandra Geraci qui prête sa voix à l’exercice, nous autorisant l’édition du premier enregistrement du texte par une voix féminine…

Son et montage: Sami Boulares

Illustration: Le geste de l’admoniteur, visuel de l’exposition éponyme sous commissariat de Septembre Tiberghien, galerie Archiraar, Bruxelles, 2016. Copyright : Gilles Ribero

Episode 17

Paul Thek, 𝘚𝘢𝘯𝘴 𝘵𝘪𝘵𝘳𝘦, 1966-67.

Par Tristan Trémeau

Entre 1964 et 1968, l’artiste américain Paul Thek produit ses 𝘛𝘦𝘤𝘩𝘯𝘰𝘭𝘰𝘨𝘪𝘤𝘢𝘭 𝘙𝘦𝘭𝘪𝘲𝘶𝘢𝘳𝘪𝘦𝘴, aussi appelés 𝘔𝘦𝘢𝘵 𝘗𝘪𝘦𝘤𝘦𝘴. Ce sont des moulages de membres humains ou des copies illusionnistes de morceaux de chair, montrés dans des dispositifs très « high tech » évoquant le minimalisme. C’est une entreprise de contamination de la neutralité sérielle et de l’ébriété Pop. Une contamination par la chair, le mort et le vif, la trivialité la plus crue et le fétichisme religieux. « 𝘘𝘶𝘦𝘭𝘲𝘶𝘦 𝘤𝘩𝘰𝘴𝘦 𝘥𝘦 𝘵𝘳𝘦̀𝘴 𝘥𝘦́𝘴𝘢𝘨𝘳𝘦́𝘢𝘣𝘭𝘦, 𝘥𝘦 𝘵𝘳𝘦̀𝘴 𝘦𝘧𝘧𝘳𝘢𝘺𝘢𝘯𝘵, (…) 𝘲𝘶𝘪 𝘥𝘦𝘷𝘦𝘯𝘢𝘪𝘵 𝘴𝘦𝘳𝘦𝘪𝘯 » dira Paul Thek lui-même

Pour nous en parler, Tristan Trémeau, docteur en histoire de l’art, critique d’art, commissaire d’exposition, professeur d’histoire et théorie des arts à l’Esad TALM de Tours et à l’ARBA-Esa, Bruxelles.

Paul Thek, 𝘜𝘯𝘵𝘪𝘵𝘭𝘦𝘥, 1966-67, série des 𝘛𝘦𝘤𝘩𝘯𝘰𝘭𝘰𝘨𝘪𝘤𝘢𝘭 𝘙𝘦𝘭𝘪𝘲𝘶𝘢𝘳𝘪𝘦𝘴.
Cire, bois, métal, cheveux, plastique, peinture et plexiglass avec perruque et tissu. 17 x 51,5 x 17 cm. Watermill Center Collection.

Pour voir l’œuvre, c’est par ici : bit.ly/3Mboa5M

Episode 18

Willy Kessels, 𝘖𝘶𝘷𝘳𝘪𝘦𝘳𝘴 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘪𝘭, 1933. 

Par Clémentine Davin

Formé à l’architecture, au design et à la sculpture, Willy Kessels (1898 – 1974) s’est surtout distingué comme photographe. Ses images les plus connues sont ses lectures vives et dynamiques de bâtiments modernes, plus encore ses photographies de tournage du film 𝘔𝘪𝘴𝘦̀𝘳𝘦 𝘢𝘶 𝘉𝘰𝘳𝘪𝘯𝘢𝘨𝘦, réalisé par Henri Storck et Joris Ivens en 1933.

Clémentine Davin nous présente l’un de ces clichés, tout-à-fait emblématique du film culte tourné par Storck et Ivens. Mais le parcours de cette image est également caractéristique de l’étrange cheminement politique de Willy Kessels. Avec d’autres photographies de tournage de « 𝘉𝘰𝘳𝘪𝘯𝘢𝘨𝘦 », 𝘖𝘶𝘷𝘳𝘪𝘦𝘳𝘴 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘪𝘭 est en effet parue dans une revue fasciste, l’un des nombreux indices de la rupture collaborationniste de Kessels, complaisance (voire conviction) qui lui valu d’être condamné après la guerre.
Son œuvre dès lors entra dans la zone grise du refoulement collectif et du déni.

Clémentine Davin est historienne de l’art et critique d’art. A l’occasion d’un stage au Musée de la photographie de Charleroi, elle a initié un dépouillement et une analyse du fonds Kessels dans ledit musée aussi bien qu’au FoMu à Anvers.

Voici le lien d’une reproduction qui permet de mieux saisir l’atmosphère de l’image dont nous parlons (2ème visuel) : bit.ly/3HpPlJj
Et pour aller plus loin : bit.ly/3mWmAKE