Podcasts

Ibidem

Ibidem

Ibidem met en avant les chercheuses et chercheurs qui explorent l’art belge. En compagnie d’Adrien Grimmeau, iels évoquent leur travail et leurs découvertes. Sous forme d’entretien, ces podcasts dressent un double portrait : celui des historien.nes de l’art, et celui de leur sujet.

Ibidem 1
Virginie Mamet à propos des sculptures souples de Tapta

Première rencontre avec Virginie Mamet : dans son mémoire de fin d’étude à l’ULB, elle s’est intéressée à l’art textile de Tapta dans les années 70, et plus spécifiquement son rapport au corps de l’artiste et au corps des spectateur.ices. Depuis, Virginie Mamet a collaboré à différentes expositions et publications sur Tapta, notamment au TAMAT.

Ibidem 2
Constantin Meunier et son Musée :
rencontre avec le conservateur Davy Depelchin

Le Musée Constantin Meunier vient d’entamer une réflexion de longue haleine sur sa future rénovation, en collaboration avec l’université d’Anvers. Pour l’occasion, son nouveau conservateur Davy Depelchin nous présente l’état de la recherche sur le sculpteur, et les perspectives qui s’ouvrent.

Ibidem 3
Prosodie et coup de poing : la deuxième génération surréaliste vue par Marie Godet

En 2022, Pol Bury et Christian Dotremont fêtent leur centenaire. Tous deux appartiennent à la deuxième génération surréaliste. Comment ont-ils digéré l’héritage de Magritte et de leurs prédécesseurs ? Marie Godet, spécialiste de cette époque, nous éclaire sur l’évolution du surréalisme après son premier âge d’or, et nous parle du Centre Daily-Bul & C°, dont elle est directrice depuis 2021.

Ibidem 4
Scènes de ménage. La peinture d’intérieur au prisme du genre.
Rencontre avec A. Malevez

Apolline Malevez a consacré sa thèse de doctorat à la conception des espaces intérieurs dans la peinture et l’architecture belges des années 1900. Par l’examen des œuvres et des revues d’époque, elle a pu confronter cette conception aux questions de genre.

Liste des œuvres décrites : 𝘌𝘯 𝘦́𝘤𝘰𝘶𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘥𝘶 𝘚𝘤𝘩𝘶𝘮𝘢𝘯 (Fernand Khnopff, 1883), 𝘊𝘩𝘦𝘻 𝘔𝘪𝘴𝘴 (James Ensor, 1881), 𝘓𝘢 𝘣𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘮𝘦́𝘭𝘰𝘥𝘪𝘦 (Louise De Hem, non daté) et 𝘗𝘰𝘳𝘵𝘳𝘢𝘪𝘵 𝘥’𝘐𝘳𝘮𝘢 𝘚𝘦̀𝘵𝘩𝘦 (Théo Van Rysselberghe, 1894).

[ 𝗔̀ 𝗣𝗥𝗢𝗣𝗢𝗦 ] Apolline Malevez est docteure en histoire de l’art. Elle a défendu en 2022 une thèse à la Queen’s University de Belfast, consacrée la conception des espaces intérieurs dans l’art et l’architecture belges de la fin de siècle, au prisme des études de genre.