Chargement Évènements
Cycle de cours
22 Nov.
18h30
20h00
|évènement récurrent (Voir toutes les dates)

Un événement le 18 Oct.2022 à 18h30

Un événement le 22 Nov.2022 à 18h30

Un événement le 29 Nov.2022 à 18h30

Séance : 6€ – 4€
Cycle : 20€ – 12€
En français – in het Frans – in French

Cycle de cours
22 Nov.
18h30
20h00
|évènement récurrent (Voir toutes les dates)

Un événement le 18 Oct.2022 à 18h30

Un événement le 22 Nov.2022 à 18h30

Un événement le 29 Nov.2022 à 18h30

L’art en sida

Cours par Thibault Boulvain

Jusqu’en art, la crise du sida opère un tournant majeur de l’histoire contemporaine. Thibault Boulvain en a dressé l’analyse dans un imposant ouvrage récemment publié aux Presses du réel. Ce cycle en découle : il couvre la période allant de ses origines (1981) à la révolution thérapeutique de la fin des années 1990, et s’intéresse à son impact sur les artistes américains et européens.

Ceux-ci, sur la question, ont trop rarement été regardés ensemble. Et pourtant : de Cindy Sherman à Derek Jarman, de Niki de Saint Phalle à Jeff Koons, de Gilbert & George à Jenny Holzer, de Michel Journiac à David Wojnarowicz, l’on retrouve le même saisissement dans les représentations, qui ne pouvaient alors plus être les mêmes, et pour cause. S’y repère en effet tout ce qui travaillait les sociétés occidentales au temps de l’épidémie, et d’abord le pire d’elles-mêmes, qui se défoulait dans un espace social abîmé par la crise. Les images s’en souviennent, comme des forces de résistance qui lui furent opposées.

Structuré en quatre parties, le cycle envisage la possibilité d’écrire une histoire de la maladie à partir des très nombreuses représentations qui en ont été faites ou qu’elle a provoquées.

Historien de l’art et historien, Thibault Boulvain est Assistant Professor en histoire de l’art à Sciences Po et enseignant à l’École du Louvre (Paris). Après L’art en sida. 1981-1997 (Les presses du réel), un ouvrage issu de sa thèse de doctorat (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), il explore actuellement un nouveau terrain de recherche : « L’effet-Méditerranée dans les arts visuels des années 1950 à nos jours ».