Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Voir mieux pour mieux être

Une thérapie du regard Par Olivier Duquenne         

Kader Attia, On n'emprisonne pas les idées, 2018. Installation in situ. Vue de l’exposition Les racines poussent aussi dans le béton, Mac Val, Vitry-sur-Seine, 2018 © Aurélien Mole / Kader Attia. Courtesy : Kader Attia

L’art ne prête pas qu’à voir, il donne surtout l’occasion de vivre intensément. Serait-il la promesse d’un bonheur partagé ? Peut-il réellement guider notre vie ?  À entendre ou lire de nombreux témoignages, il nous aide à rendre notre vie plus intense, plus ouverte, plus complète. Et s’il promettait du même coup une guérison, une échappatoire à la souffrance du monde qui nous entoure ?  

L’art est une forme de thérapie capable d’apporter des réponses concrètes à de nombreux problèmes de la vie. Il compense nos fragilités psychologiques, il nous guide, nous stimule, peut même nous consoler. Mais pour découvrir sa véritable utilité, il faut d’abord s’interroger sur nos besoins spirituels et émotionnels. Quelles sont les fragilités psychologiques que l’art peut compenser ? 

Ce cycle propose d’explorer les voies cathartiques de l’expérience esthétique. Il tentera de cerner nos principales faiblesses psychologiques et de montrer en quoi l’art contemporain peut les pallier. Les notions de sublimation, de catharsis et de résilience seront abordées en détail. Ces processus sont toujours à l’œuvre dans le champ de l’art contemporain. En témoignent les propositions de James Turrell, Lee Mingwei, Claudio Parmiggiani, Richard Serra, Kader Attia, Tadao Ando, Daniel Libeskind, et tant d’autres !

Olivier Duquenne est historien de l’art, critique d’art et conférencier. Il enseigne à l’Ecole supérieure des arts de l’Image Le 75 à Bruxelles et à l’Académie des Beaux-arts de Namur. Il est notamment l’auteur de Pinocchio & Co: Contes de fées et art contemporain (Stichting Kunstboeck, 2011), Pierre Courtois: Traits d’Union (Luc Pire, 2012) et le co-auteur de plusieurs catalogues d’exposition dont Wim Delvoye Introspective (Fonds Mercator, 2012).

Tarif pour le cycle complet : 20€ / 14€*
Tarif à la séance : 6 € /4€**

étudiant·e·s de -26 ans, enseignant·e·sGratuit : Membres de l’ISELP, demandeur·euse·s d’emploi, -18 ans, Article 27