Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Yto Barrada - Comme un Lego

Par Laurent Courtens

Avant tout photographe, l’artiste franco-marocaine Yto Barrada (°1971) s’est fait connaître par son approche de la ville de Tanger, dont elle a fondé la Cinémathèque, en 2007. Dans plusieurs séries de clichés très épurés, la ville frontière s’offre comme un murmure mélancolique où les césures opèrent discrètement, laissant transparaître l’usure de l’attente, de l’espoir du départ, de la fatalité de l’immobilité. 

Mais l’œuvre d’Yto Barrada est aussi portée par un intérêt pour l’enfance, le jeu, les dispositifs didactiques, les questions de transmission.  Qu’il s’agisse de photographies, d’installations, de sculptures ou de films, il y a bien un corpus de travaux  mobilisés par ces sujets. La conférence tentera d’en démêler les motifs et nous amènera, par cette voie, aux stigmates de la colonisation et des années de plomb. 

Cette conférence fait suite à la projection du film Tree Identification for Beginners au Kunstenfestivaldesarts (les 15, 16 et 17 mai). L’exposé en proposera une grille de lecture. 

Laurent Courtens est,  à l’ISELP, chargé du centre de la parole. Par ailleurs, il collabore régulièrement au trimestriel L’art même. Il enseigne à l’Académie de Dessin et des Arts Visuels de Molenbeek et à l’ESA Saint-Luc de Bruxelles. Ses centres d’intérêt se portent notamment sur l’exploration de la scène artistique marocaine (Yto Barrada, Hassan Darsi, Mounir Fatmi, Mostafa Saifi Rahmouni, Eric Van Hove…).