Aller au contenu

SYNC ! Part 3 : Le dispensaire

par PEZCORP

Simulation de mise en espace allégorique pour PEZCORP: Le dispensaire, SYNC!, ISELP, 2017.

 

L’invitation de l’ISELP, en tant que collectif pour parler du collectif, permet à PEZCORP de creuser sa passion pour le “meta”. Prenant pour base les lieux d’expositions et de réunions, et en repensant le contexte, PEZCORP propose un éclatement de sa systémique de groupe, multipliant les dispenseurs* qui deviennent bonbons à l’échelle du DISPENSAIRE : une structure gigogne au sein de laquelle les membres du collectif deviennent sous-bonbons.

Le spectateur est invité à suivre les liens tirés entre les dispenseurs produits à l’ISELP pendant un temps d’ébullition intensif (novella, commissaire, planchettes à lutins, totems textuels et autres poulpes à marionnettes) pour questionner les tensions entre dramaturgies, stratégies, individualités, intériorités et transmission au sein d’un groupe.

 

Structure à géométrie variable, PEZCORP se rassemble autour de projets événementiels incluant la communication, la monstration, le commissariat et la production d’œuvres en réaction au contexte politique, économique et imaginaire. PEZCORP fonctionne en contre-courant des rouages de l’industrie du spectacle, tout en utilisant ses codes. Les artistes de ce collectif soulignent l’importance du point de rencontre entre artistes, audiences et œuvres, le considérant comme une variable fondamentale, devant être ré- appréhendée et re-questionnée.

À la fois commissaires et artistes, successivement invitants et exposés, scénographes et conférenciers, les membres et organes de la corporation ont ainsi développé un répertoire de dispositifs, construits sous l’influence de formes relatives à l’exposition, à la muséographie multimédia ou à des référents événementiels comme le cabaret, le symposium ou encore la kermesse... L’évolution de PEZCORP a révélé la forme du dispenseur, à la fois comme une forme de monstration et de narration.

 

PEZCORP est groupe de 11 artistes fondé en 2010, présent à Bruxelles, Casablanca, Marseille, Strasbourg et Paris. PEZCORP se revendique du mouvement Hors-Format, né dans les années 1970, rassemblant plasticiens, performeurs, poètes, activistes et musiciens, désireux de décloisonner les genres et de placer le spectateur au centre de l’œuvre dans des dispositifs à plusieurs lectures, alliant nouvelles technologies, sons, vidéos, performances et discours poétiques.

Les artistes de PEZCORP : Audrey Gleizes, Erwan Soumhi, Félix Ramon, Gregory Mc Grew, Kevin Senant, Paul Jacques Yves Guilbert et Valentine Siboni.

⇒ Le DISPENSAIRE utilise comme ressources Les Impostes, dispositif spatial mis à disposition par Adrien Tirtiaux, et sous forme de ruines, les restes des dispositifs d’exposition et de filmage proposés par Clovis XV pour Hannah Hoffman cycle.

  • Du mardi 23 mai au dimanche 11 juin 2017
  • Activation : mardi 30 mai / 18h30 > 21h
  • Finissage SYNC! : dimanche 11 juin / 15h > 18h

 

  • L'entrée à un événement (rencontre, projection,...) ou à l'exposition donne accès à toutes les activités liées à SYNC!
  • 1,25 €* / 2 €** / 5 € (* Article 27, ** Étudiants)
  • Gratuité : Membres, demandeurs d’emploi, < 18 ans, ICOM, IKT