Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Résidence Eleanor Ivory Weber

Crédit : Eleanor Ivory Weber, Subverses III: Daily news, 2019. Performeurs: Marcus Bergner, Lydia McGlinchey, Eleanor Weber. Photo : Steven Jouwersma.

Eleanor Ivory Weber (Australie) occupe l’espace de résidence de l’ISELP durant le printemps 2019. Elle profite de cette période de recherche et de création pour développer son projet « Sub Text Labour » qui se décline en différents protocoles d'édition de textes existants. 

Dans ce contexte, l’artiste établit des systèmes avant de les appliquer à des ouvrages sélectionnés à dessein, parce que leur contenu véhicule un aspect de la langue ou de l’oralité lié à ses recherches. Elle travaille le texte originel en l’analysant, le découpant, l’empruntant et le réagençant au sein d’un nouveau texte, lu par une ou plusieurs voix durant une performance.

Le hasard occupe une place importante au sein de ces techniques d’écriture conceptuelles. Subordonné aux préoccupations de l’artiste, cependant, il permet une fine remise en question des conceptions traditionnelles de la paternité des idées, et sonde notre rapport à la langue à titre de matière corporelle et sociale. 


 

Eleanor Ivory Weber explore divers enjeux liés à la langue et à l’oralité par le biais de l’écriture et de la performance, et enseigne l’histoire et la théorie de l’art à l’erg.

http://raddestrightnow.blogspot.com