Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Ils ne savent pas ce qu’ils font

Mise au point / Table ronde avec Géraldine Barbery, Sébastien Marandon et Marie-Émilie Ricker

Oriol Vilanova, Without Distinction, 2016, installation, courtesy M Museum Leuven and the artist, photo Dirk Pauwels

 

Depuis sa fondation, bien qu’elle revêtait à l’époque une autre dénomination, la médiation s’inscrit au coeur du projet de l’ISELP. Il fallait alors initier et démocratiser. Il convient désormais d’interpréter et de dialectiser – au point qu’il soit aujourd’hui moins question de grand Art que d’expressions plurielles et d’archipels culturels. Contre les carcans de l’éducation, profitons donc des écarts de la création. Comment dès lors concilier la médiation et ses actions, sur ce ton ?

En donnant la parole à trois professionnels qui la portent, l’enseignent, la (re)pensent voire en discréditent l’intention, cette table ronde a pour objectif de dresser un état des lieux de la médiation. De confronter les conceptions qui l’animent et d’examiner le fonctionnement actuel à travers les pratiques qu’elle met en oeuvre, les enjeux institutionnels dont elle est l’objet, voire les contraintes auxquelles elle doit faire face.

 

- Sébastien Marandon est philosophe (Université de Lyon III et ULB), enseignant du français à l’Institut Sainte-Marie et membre de Culture et Démocratie.

- Géraldine Barbery est historienne de l’Art (ULB), collaboratrice au service Médiation culturelle (EDUCATEAM) des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, responsable projets, partenariats, jeune public (enseignement secondaire et supérieur).

- Marie-Émilie Ricker est docteure en Archéologie et Histoire de l’Art (UCL), professeur à l’Université catholique de Louvain, Louvain-La-Neuve, Faculté de Philosophie, Arts et Lettres, Commission de programme en Histoire de l’art et archéologie, responsable de la formation en didactique de l’histoire de l’art. Maître-assistant à la Haute école ICHEC–ISC Saint-Louis – ISFSC, Bruxelles, chargée d’enseignements en histoire de l’art moderne et contemporain. 

 

  • Samedi 5 novembre / 15h > 17h
  • 1,25 €* / 2 €** / 5 € (* Article 27, ** Membres, Amis, Étudiants)
  • Gratuité : demandeurs d’emploi, < 18 ans, ICOM, IKT