Aller au contenu
Ajouter au calendrier

à propos de l’écoute genrée

Séance d'écoute par Anna Raimondo

En podcast sur www.annaraimondo.com 

Anna Raimondo, Nuevas fronteras del bienestar del ecosistema vaginal #2, Valparaíso, 2017. © Anna Raimondo.

Anna Raimondo explore la relation entre l’écoute et le genre dans son travail artistique. Elle questionne notamment la répercussion du genre sur la manière dont on écoute, appréhende et interprète l’espace public. A propos de l’écoute genrée constitue la première manifestation de Ceci n’est pas de l’art sonore, une série de séances d’écoute développées en collaboration avec des intellectuels et activistes, qui seront proposées au sein de différents lieux de diffusion bruxellois dans les prochains mois. Pour sa séance à l'ISELP, Anna Raimondo invite Myriam Pruvot et Julia Eckhardt.

Les participants sont invités à écouter des extraits d’œuvres sonores, ainsi que des extraits de textes théoriques et militants, menant à réfléchir à la construction sociale traditionnellement binaire du genre, mais potentiellement déconstruite au profit d’une déclinaison de positionnements individuels et diversifiés. 


 

Anna Raimondo est artiste et chercheuse. Doctorante en art et sciences de l’art (ArBA-EsA, ULB), elle mène une recherche sur la relation entre écoute, genre et géographie urbaine. Elle a participé à de nombreuses expositions et festivals internationaux à titre d’artiste et de commissaire. Ses productions sonores lui ont valu plusieurs prix, incluant récemment le Prix Médiatine (2018), octroyé par la Ville de Bruxelles. Anna Raimondo a par ailleurs co-initié la plateforme radiophonique Saout radio, dédiée à la diffusion d’œuvres sonores.

Myriam Pruvot est artiste, musicienne et performeuse. Son travail emprunte de nombreux supports parmi lesquels le langage, le chant et les lieux demeurent constants.
Elle s’intéresse plus particulièrement aux dimensions politique, philosophique et poétique de ces objets. Diplômée des Beaux Arts, où elle enseignera l’édition, elle s’est parallèlement formée à l’improvisation, aux techniques vocales et à la création sonore. Elle intervient régulièrement en tant qu’artiste et pédagogue sur des questions de dramaturgie vocale et développe lors d’ateliers ses propres outils de transmission. Son travail a été montré lors des festivals Ecos à Lisbonne, Monophonic et Ars Musica en Belgique, RE:FLUX au Québec, durant l’exposition Vision aux Halles de Schaerbeek, aux premières rencontres d’art radiophonique Les yeux grand fermés à Genève et bientôt lors du Kunstfestivaldesarts à Bruxelles.

Julia Eckhardt est une musicienne et commissaire impliquée dans les pratiques d’art sonore. Elle est une membre fondatrice et la directrice artistique de l’espace Q-O2 workspace à Bruxelles, où elle a été curatrice pour différents projets et recherches. Comme Viola player, elle a été impliquée dans des collaborations avec des compositeurs et improvisateurs. Elle enseigne et donne également des conférences dans institutions d’art à Leuven et à Bruxelles. Elle est co-auteure de The Second Sound, conversations on gender and music, et auteure de Grounds for Possible Music.