Aller au contenu
Ajouter au calendrier

STAYING WILD

CONFÉRENCE PAR YOGAN MULLER - photographe et chercheur

Lorsque les missions géologiques traversent le Grand Ouest des États-Unis dans les années 1860, la science a face à elle une « wilderness » mythique que les photographes de ces missions contribuent à édifier. En saisissant de nombreuses vues de ce Grand Ouest peuplé de forêts primaires, ils transforment pour toujours les sites, puisqu’à chacun d’eux s’attache désormais un nom et une vue archétypales. 

Cent ans plus tard, en 1964, le Wilderness Act, une loi visant à protéger des forêts et parcs nationaux, ne pourra considérer comme « wild » que 0,005% de la superficie de cet immense territoire. Plus tard encore, les photographies de Robert Adams actent cette désolation du paysage en documentant les coupes rases opérées en Oregon.

D’un bout à l’autre de ce cheminement, la photographie a joué un rôle instrumental dans la destruction de son objet initial. En se saisissant de la nature, elle n’a rien fait d’autre que d’en réduire la substance comme une peau de chagrin, une caractéristique historico-technique du médium photographique rarement étudiée…

 


 

Yogan Muller est photographe et chercheur. Il termine actuellement un doctorat en Art & Sciences de l’art à l’ENSAV La Cambre et à l’ULB. Il se spécialise en photographie et en épistémologie du paysage. Son travail est exposé dans A FOREST.