Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Les conditions de création et de diffusion de l’art dans le Maroc contemporain

Rencontre avec Mohamed Rachdi

Visuel : « Casablanca vue du H2/61.26 »

Le Maroc est un pays en pleine mutation, irrigué par une énergie créatrice foisonnante. Mais, en dépit des efforts incontestables du nouveau monarque, un certain héritage des années dites « de plomb » et l’emprise d’un néolibéralisme effréné conditionnent aujourd’hui les possibilités d’expression et de diffusion d’une véritable production artistique. 

Artiste, critique d’art et commissaire d’expositions, enseignant-chercheur en Art et Sciences de l’Art, Mohamed Rachdi a réalisé de nombreuses expositions et a publié des articles d’essai et des ouvrages sur l’art contemporain, il est notamment l’auteur de Art et mémoire, Interférences – références marocaines de l’art contemporain, ou encore de La part de l’ombre dans la création artistique

Mohamed Rachdi a été chargé du projet scientifique et culturel ainsi que de l’exposition inaugurale du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Rabat. Il est actuellement responsable du mécénat culturel à Société Générale Maroc et directeur du H2/61.26, un espace d’art de résidences curatoriales et artistiques au cœur de Casablanca.

La discussion sera animée par Laurent Courtens, critique d’art, chargé à l’ISELP du Centre de la parole. 

Mohamed Rachdi est invité par Kunstenpunt dans le cadre du festival Moussem Cities Casablanca