Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Les artistes hacktivistes

Culture numérique et actions politiques

Par Pierre-Yves Desaive

Les élections présidentielles américaines de 2008 ont été marquées par le recours massif du candidat victorieux Barack Obama aux réseaux sociaux – en particulier à Facebook. Huit ans plus tard, le même Facebook se retrouve au cœur d’un retentissant scandale, les données de plus de 50 millions d’utilisateurs ayant été utilisées par une société proche de Donald Trump pour élaborer un logiciel capable d’influencer le vote des électeurs en faveur de celui-ci. Google et Twitter sont également visés, tandis que plane sur ces manipulations le spectre de la Russie aussi accusée d’avoir, via les réseaux sociaux, influencé le vote anglais en faveur du Brexit. Piratages, failles de sécurité et fake news occupent désormais l’actualité : l’internet est devenu une arme, un champ de bataille. Au départ du travail de l’Italien Paolo Cirio, cette conférence entend montrer comment les artistes œuvrant avec les médias numériques ont largement anticipé ce phénomène, afin de nous alerter sur les dérives d’une société où réel et virtuel ne font désormais plus qu’un.

 

Pierre-Yves Desaive est historien de l’art, conservateur pour l’art contemporain aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et professeur à l’ENSAV La Cambre, Bruxelles. Membre de la Commission des Arts numériques de la FWB, il étudie l’utilisation et le détournement à des fins artistiques des moyens technologiques de production et de transmission de l’information.