Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Jeff Koons

Pour en finir avec la critique

Par Laurent de Sutter

Malgré les nombreuses pétitions de principe répétées depuis un demi-siècle, le monde de l’art contemporain reste encore de part en part englué dans le plus embarrassant héritage de la modernité : le jugement critique prend désormais des formes plus complexes et plus retorses que celle du simple tribunal, comme cela pouvait être le cas à l’âge des salons officiels. Elles demeurent celles d’un passeport pour la grandeur. 

Aucune œuvre n’illustre davantage ce paradoxe d’un milieu prétendant se situer par-delà le jugement mais ne cessant jamais de tenter de le refonder que celle de l’artiste le plus controversé : Jeff Koons. En revenant sur le scandale ayant entouré le vernissage de l’installation Made in Heaven en 1990, il s’agira de tirer les fils des paradoxes entourant la logique du jugement critique à l’oeuvre dans l’art contemporain et de proposer, avec Koons, une voie de sortie possible.

 

Laurent de Sutter est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussel. Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages traduits dans une dizaine de langues, dont, dernièrement, Après la loi (Puf, 2018), Post-tribunal (B2, 2018) ou Pornographie du contemporain (La Lettre Volée, 2018).