Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Faire image malgré tout

Comment cinéma d’animation, images de synthèse et dispositifs de mise en scène habitent le documentaire Par Yvan Flasse

Dates : 20.02 / 05.03 / 12.03 / 19.03 / 26.03 

Alexandre Schellow, capture d’écran d’une archive de Greyzone Zebra, 2019. © Greyzone Zebra.

Le cinéma documentaire a progressivement affirmé une représentation subjective du monde, délaissant l’illusion de son compte-rendu objectif. En cent vingt-cinq ans, les cinéastes ont développé supports, médiums et techniques pour les accompagner dans la recherche de cette écriture du réel. Mais que montrer quand l’image est manquante, inutilisable ou non filmable ? Quelle image donner à une vision poétique, rêvée ou intérieure? à travers différents exemples et extraits, les quatre premières séances de ce cycle questionneront la manière dont le cinéma d’animation, les images de synthèse et certains dispositifs particuliers de mise en scène ont permis aux cinéastes documentaires de matérialiser ces visions subjectives. Ces séances convoqueront les travaux de nombreu·ses cinéastes et documentaristes, parmi lesquel·le·s : Morgen Brett, Etienne Chaillou & Mathias Théry, Paul Cowan & Amer Shomali, Anca Damian, Forensic Architecture (FA - research agency / Goldsmiths), Hayoun Kwon, Penny Lane, Keit Maitland, Chris Landreth, Avi Mograbi, Inès Rabadan, Rithy Panh, Anja Salomonowitz, Alexander Schellow, Alain Ughetto, Stefano Savona, Ana Vaz… La dernière séance rassemblera des cinéastes travaillant avec les divers types d’images « de substitution » abordées par le cycle.


 

Yvan Flasse est monteur et enseignant à l’erg (master Récits et expérimentation – Narration spéculative et Vidéographie, en bachelor) et à l’INSAS (montage et analyse de films). Il fut directeur de l'erg jusqu'en 2011.


 

Tarif spécial pour le cycle complet : 25€/16€*
* étudiant·e·s de -26 ans, enseignant·e·s
Tarif à la séance, voir page en pratique