Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Des machinimas au speedrun

Les détournements du jeu vidéo par les joueurs

Par Fanny Barnabé

Depuis les débuts de son histoire, le jeu vidéo a été l’objet de nombreuses pratiques de détournement et d’appropriation de la part des joueurs. Aujourd’hui encore, ceux-ci ne cessent d’utiliser les jeux comme outils ou comme matrices pour produire des œuvres dérivées qui peuvent prendre des formes très variées. Fanny Barnabé y a consacré une thèse de doctorat. À travers un parcours qui se focalisera principalement sur les formes audiovisuelles de ces pratiques transformatrices (machinimas, speedruns et let’s plays), elle s’interrogera sur les rapports qui relient le jeu, la création et le détournement.

 

Fanny Barnabé est chargée de recherches FNRS à l’Université de Liège et membre du Liège Game Lab. Ses recherches portent sur la narration vidéoludique (à laquelle elle a consacré l’ouvrage Narration et jeu vidéo: Pour une exploration des univers fictionnels), sur les différentes formes de détournement du jeu vidéo (sujet de sa thèse de doctorat) et sur les tutoriels de jeu vidéo.