Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Comment le public advient-il ?

Rencontre avec Christian Ruby

RED / laboratoire pédagogique, What’s happening ?, BOZAR, 2015. © Sébastien Marandon

Dans le cadre d’un cycle de rencontres et de conférences axé sur les liens entre art, écoles et institutions culturelles, Sébastien Marandon, enseignant, invite le philosophe Christian Ruby.

Leur discussion se centrera sur la délicate articulation entre l’œuvre d’art, le public et l’institution (musée, centre d’art…). Que vaut en effet le souci de l’art si on ne pose pas la question de sa réception, si on se complaît dans la position isolée de l’esthète qui ne conçoit pas que l’art est un complexe culturel qui lui permet d’exister ?

L’entretien envisagé voudrait partir de faits étranges : pourquoi affirme-t-on que certain·e·s ne sont pas aptes à comprendre les 24œuvres au point de vouloir les éclairer en surplomb ? Pourquoi les institutions tentent-elles de renouveler, grâce aux médiateurs·rice·s, l’accueil des visiteur·euse·s des lieux culturels ? Pourquoi certain·e·s créateur·rice·s ou certaines institutions veulent-elles·ils dédier des œuvres à des publics particuliers alors que « le » public, en fait, n’existe pas ? Finalement, de quoi parle-t-on lorsqu’on évoque « les spectateurs·rices », « le public » ou « les publics » … ? À partir d’expériences esthétiques conduites par Sébastien Marandon avec ses élèves, Christian Ruby, tentera de dégager des pistes d’analyse.

Sébastien Marandon est enseignant à l’ISM (Institut Sainte-Marie, école secondaire, Bruxelles), et membre du comité de rédaction de Culture & Démocratie. Il a participé à l’écriture de Ouside/ Inside. Practices between Art and Education (BOZAR, Bruxelles, 2019) et à la publication des actes du colloque Les places et les effets de l’artiste à l’école et sur les institutions culturelles (revue Art, enseignement & médiation, numéro 4, Bruxelles / Paris, 2019).

Christian Ruby est philosophe, chargé de cours à l’ESAD-TALM, site de Tours ; membre de l’ADHC (Association pour le Développement de l’Histoire culturelle), de l’ATEP (Association tunisienne d’esthétique et de poiétique) et d’Entre-Deux (Nantes, vocation : art public). Parmi ses derniers ouvrages, citons Devenir spectateur ? Invention et mutation du public culturel (Toulouse, Éditions L’Attribut, 2017) et « Criez, et qu’on crie ! » Neuf notes sur le cri d’indignation et de dissentiment (Bruxelles, La lettre Volée, 2019).

_______________________________________________

INFOS: 32 personnes autorisées simultanément
✓ Réservations obligatoires ☎ 02/504 80 70 ✎ accueil@iselp.be
Merci de prévenir en cas d'annulation
✓ Tarifs 6€/ 4€**étudiants de -26 ans, enseignants
Gratuité pour les membres de l'ISELP, demandeurs d'emploi, -18ans, Article 27
- entrée libre aux expositions du mardi au samedi de 11H à 18H -