Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Cas d’école #1

Que peut un corps ? Par Sébastien Marandon

 

Projet 3P (Institut Sainte-Marie), Songe d’une nuit d’été, 2017. Accompagnement : Clara Guémas, chorégraphe , Nimetulla Parlaku, réalisateur © Sébastien Marandon

La pédagogie, à l’instar de la danse, est un art de contact et de tact – toucher et être touché·e – qui cherche à penser la transmission comme une incorporation et une tentative de produire des gestes et d’en susciter. à une époque d’écrans et de gestes barrières, transmettre s’effectue dans une proximité, proximité pour se situer par rapport aux autres, prendre position mais aussi composer avec et s’accorder. Là encore, la danse semble être un modèle à suivre puisque enseigner consiste à engendrer des déplacements c’est à dire des entrechats, corps mobiles qui s’entre-affectent.  

Que peut un corps ? Corps d’artistes, corps d’élèves et d’enseignant·e·s, mais aussi corps commun, collectifs et sensibles qui s’entre-agissent, rendent possible, incorporent et s’infectent… 

Ces questions seront abordées à l’appui de diverses expériences en rapport avec la danse conduites dans un contexte scolaire. Une réflexion inscrite dans le cadre d’un cycle de rencontres et de conférences axé sur les liens entre arts, écoles et institutions culturelles. 

Sébastien Marandon est enseignant à l’ISM (Institut Sainte-Marie, école secondaire, Bruxelles), et membre du comité de rédaction de Culture & Démocratie. Il a participé à l’écriture de Ouside/ Inside. Practices between Art and Education (BOZAR, Bruxelles, 2019) et à la publication des Actes du colloque Les places et les effets de l’artiste à l’école et sur les institutions culturelles (revue Art, enseignement & médiation, numéro 4, Bruxelles / Paris, 2019).