Aller au contenu
Ajouter au calendrier

Antony Gormley

Subjectivité collective

Par Tarquin Sinan

Antony Gormley (1950) s’est imposé au fil des décennies comme l’un des principaux représentants de la sculpture britannique contemporaine. Son adoption du sujet anthropomorphe, auquel il est aujourd’hui associé, lui valut au début des années 1980 d’être perçu comme un artiste académique et anachronique. Pourtant, Gormley n’a jamais douté de la pertinence du corps humain en sculpture, dont, étudiant, il comparait l’importance à celle de l’abstraction pour l’ère moderne. 

Cette conférence sera l’occasion d’examiner les concepts théoriques qui sous-tendent l’adoption du corps humain par le sculpteur et son évolution, en particulier la notion de « subjectivité collective ». En effet, l’idée qu’une expérience puisse être suffisamment primaire et instinctive pour être universellement perçue, nourrit l’approche de sa sculpture depuis près de cinquante ans. Chaque mutation conceptuelle, déclinaison esthétique et évolution communicative renvoie à ce concept à l’importance insoupçonnée.

 

Tarquin Sinan est docteur en histoire de l’art, diplômé de l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches se focalisent sur l’étude de la sculpture britannique, il s’intéresse notamment à la question de son cadre spatial et de sa perception.